Construction de panneaux photovoltaïques : retour sur un projet d’envergure en partenariat avec A.DE.L.E. et le Département de la Gironde.

valorem

Le 22 septembre 2016, VALOREM, l’association A.DE.L.E. et le Département de la Gironde ont signé la première convention appliquant des clauses d’insertion sur des chantiers de construction de parcs photovoltaïques dans le Médoc, dont celui de Brach et plus largement du Médoc.

Un an plus tard, le 22 septembre 2017, a été inauguré le parc photovoltaïque de Brach, intégrant cette clause.

VALOREM

 

Elisabeth Abrivat chargée de mission clause à l’association A.DE.L.E., Yannick Ménard, chargé de relations-entreprises au sein du Département de la Gironde et Marie Bové, chargée des relations publiques du groupe VALOREM, dressent le bilan.

« L’association A.DE.L.E. a été choisie et mandatée pour assurer l’ingénierie, la mise en place de la clause d’insertion dans les marchés prévus par VALOREM et l’évaluation du dispositif. Cette coordination et ce suivi sont l’objet d’une totale coopération avec le le chargé de relations-entreprises du Département, qui s’est concentré sur le côté plus opérationnel du projet », introduit Elisabeth Abrivat, chargée de mission clause au sein de l’association A.DE.L.E.

« Nous avons mené un travail conjoint avec la Mission locale du médoc, la responsable territoriale d’insertion, l’association intermédiaire SOS Emploi Médoc et l’antenne Pauillacaise de Pôle Emploi. Des réunions d’information collective ont été organisées et nous avons eu l’appui du partenariat local pour assurer la sélection des candidats et leur suivi. Toutes les personnes recrutées grâce à la clause d’insertion étaient issues du territoire du Médoc », témoigne Yannick Ménard, chargé de relations-entreprises rattaché au Conseil Départemental de la Gironde.

A l’origine, le groupe VALOREM et sa filiale VALREA, se sont engagés à ce que leurs sous-traitants réservent 7 % des heures totales de travail aux personnes éloignées de l’emploi sur les trois sites de construction des parcs photovoltaïques du Médoc, Les parcs de Sainte-Hélène Energies et Puy Bacot Energies étant également concernés par ce dispositif novateur . « L’objectif est atteint avec les 7560 heures réalisées par les bénéficiaires de la clause d’insertion sur les 2151 prévues au total sur les 3 parcs »ajoute Elisabeth Abrivat.

« Par ce projet, nous pouvons dire que le pilier social du développement durable s’est largement illustré. Ce projet de construction de parcs photovoltaïques a permis de mettre en avant la protection de l’environnement, la production d’énergies vertes et le retour à l’emploi des personnes du territoire ayant pu bénéficier de la clause d’insertion », ajoute Marie Bové, chargée de communication du groupe VALOREM.

Pour le Département, il s’agissait du premier marché privé incluant la clause d’insertion. « Aujourd’hui, il va s’agir de mieux communiquer auprès des donneurs d’ordre privés sur le dispositif et de les accompagner sur le même schéma », ajoute Yannick Ménard.

« C’est le défi de l’emploi que nous avons pris en main ! Et aujourd’hui, d’autres entreprises sont intéressées par le processus. Le projet fait ‘boule de neige’ auprès d’autres structures privées qui ont cette volonté de donner une chance à des personnes fragilisées sur le marché du travail. J’ajouterai enfin qu’au sein du groupe VALOREM, nous lançons une procédure d’entreprise afin d’inclure la clause d’insertion dans tous nos chantiers dans le respect de la règlementation et des atouts de chaque territoire. La clause d’insertion deviendra un réflexe social pour l’entreprise », conclut Marie Bové.

Ce projet innovant a été profitable à 25 personnes éloignées de l’emploi, dans le médoc. . Deux tiers d’entre elles étaient toujours en emploi (en CDI, CDD…) ou en formation, six mois après leur démarrage sur le chantier.

Pour l’association A.DE.L.E. et le Département de la Gironde, ce projet est une réussite sur le champ de l’insertion professionnelle, le volet social et le volet économique.

Le groupe Valorem, implanté à Bègles, est devenu la première entreprise française productrice d’énergies vertes à avoir inséré une clause d’insertion dans la réalisation de ses parcs photovoltaïques.