Portrait de Corinne Castaing, directrice de l’agence Pôle Emploi de Bègles.

Portrait de Corinne Castaing

En janvier 2018, Corinne Castaing a pris la direction de l’agence Pôle Emploi de Bègles.

Psychologue clinicienne de formation, elle a toujours travaillé dans la psychologie du travail et la psychologie sociale.

Après 7 années au sein de l’association ACRIP (Association Coordination Recherche Insertion Professionnelle), elle entre à l’ANPE et n’a cessé de gravir les échelons.

Découvrez son portrait !

Corinne Castaing, vous venez d’arriver à la direction de l’antenne Pôle Emploi de Bègles. Avant d’entrer dans les détails de votre feuille de route, pouvez-vous nous raconter votre parcours ? D’où venez-vous ?

Je suis psychologue clinicienne. Titulaire d’un Bac B (aujourd’hui Bac ES), j’ai poursuivi des études en psychologie clinique et psychopathologie, dont j’ai obtenu un Master.
Après mes études, j’ai travaillé en tant que psychologue sociale et psychologue du travail, notamment au sein du service de l’Aide Sociale à l’Enfance.

Puis, j’ai intégré l’association ACRIP, (Association Coordination Recherche Insertion Professionnelle) dans laquelle je suis restée 7 ans. J’y étais psychologue du travail également.

Mon ambition était d’évoluer, d’aller plus loin. Ce n’était pas possible au sein de l’association, je me suis donc mise en recherche d’une entreprise, dans laquelle tout était possible. J’ai ainsi intégré l’ANPE en tant que conseillère. Mais j’ai senti que j’avais la possibilité d’évoluer. Lorsque je travaillais au sein de l’agence de Langon, j’ai passé le concours qu’il fallait. Puis je suis devenue successivement conseillère en charge de l’insertion par activité économique, responsable de plateforme opérationnelle et enfin, responsable d’équipe.

Je suis ensuite devenue directrice adjointe de l’agence Pôle Emploi de La Teste et directrice d’une agence pendant 2 ans, en Dordogne. J’ai décidé de revenir sur le territoire girondin dont je suis originaire. Depuis janvier 2018, je suis la directrice de l’agence Pôle Emploi de Bègles.

Pôle Emploi est une entreprise extraordinaire qui permet de créer et façonner son poste. C’est à nous de le rendre ce qu’il est, attractif, et c’est ce qui me plaît. C’est un travail quotidien sur le territoire : mon rôle est d’amener l’agence à adopter une politique adaptée aux besoins du territoire, tant du côté des entreprises que des demandeurs d’emploi.

Vous prenez la Direction de l’agence Pôle Emploi de Bègles.
Pouvez-vous nous détailler votre feuille de route, votre mission ?

Ma mission principale est d’amener les conseillers de l’agence Pôle Emploi à construire les offres de service permettant aux demandeurs d’emploi de revenir dans l’emploi, et de faciliter le recrutement des entreprises. Notre rôle est également d’indemniser les demandeurs d’emploi dans les délais.

Ainsi, ma feuille de route est de faire diminuer le chômage – notamment le chômage de longue durée – en plaçant les demandeurs d’emploi.

C’est un réel travail d’équipe. Et mon rôle est de construire la feuille de route de toute l’agence.

Pouvez-vous nous parler du partenariat qui allie Pôle Emploi et le PLIE des Graves : quelle feuille de mission commune ? Quel travail de coordination ?

Notre partenariat avec l’association A.DE.L.E. se traduit par un travail en coordination sur l’insertion professionnelle, sans concurrence. Nous partageons l’intérêt de travailler en étroite collaboration car notre rôle commun est d’apporter un service à nos usagers, issus du même territoire.

Il s’agit d’un partenariat riche et complémentaire. Notre mission est similaire mais notre offre de service se complète.

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ? Quelle est votre motivation ou votre moteur ?

Je ne m’ennuie jamais au travail. Les nombreux challenges que je dois accomplir sont stimulants. On ne sait jamais sur quoi on va devoir travailler chaque jour, quelle problématique il va falloir résoudre. Chaque jour, je fais en sorte de bâtir les meilleures solutions avec mon équipe.

Aussi, du fait de ma fibre sociale qui m’accompagne depuis toujours, j’ai une haute opinion de la fonction et de ma mission. Mon objectif ultime, ce pour quoi je me lève le matin, est que tout le monde puisse retrouver sa place dans notre société.

Un dernier mot à ajouter ? Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter ?

Qu’il y ait du travail, pour satisfaire les entreprises et les demandeurs d’emploi.