Témoignage : le PLIE des Graves comme un rebond de carrière.

temoignagebegles

Après dix-sept ans en tant qu’agent de production de composants céramiques, David est licencié par rupture conventionnelle. Pendant plus d’un an au chômage, il va multiplier les missions d’interim sans projet professionnel concret et de longue durée.

« C’est en me rendant à la Mairie de Castres-Gironde, où je demeure, que je découvre le dispositif du PLIE des Graves qui pourrait m’accompagner dans ma recherche d’emploi », indique David.

Aline Franiatte, référente du PLIE des Graves à la Communauté de Communes de Montesquieu (CCM), accompagne le jeune homme dès le mois de mars 2018 : « David est quelqu’un de très impliqué et sérieux. Il a participé à un café-recrutement pour la société Bigarren Bizi, usine spécialisée dans le recyclage de cartes électroniques obsolètes en France. Il est recruté à la suite de cet événement. Cependant, le poste ne correspondant pas à ses attentes, il se remet en recherche. C’est à la suite d’une mise en relation concrétisée par Véronique Debelleix, chargée de relations-entreprises sur la CCM pour le PLIE des Graves, que David est embauché chez EMS Proto, une entreprise qui conçoit des cartes électroniques en petites séries ».

Attiré par les secteurs innovants du numérique, David a été guidé efficacement par l’équipe du PLIE des Graves : « Aline Franiatte et Véronique Debelleix ont été de très bons conseils et ont bien compris mon projet professionnel et ce vers quoi j’étais attiré. En un an d’accompagnement, j’ai reçu plusieurs propositions d’emploi. Grâce à l’efficacité de l’équipe du PLIE, j’ai retrouvé du travail très rapidement. Aujourd’hui, ravi de cet accompagnement, je n’hésite pas à parler du dispositif autour de moi » conclut David.

C’est par un travail collaboratif efficace entre référentes et chargées de relations-entreprises que l’accompagnement dont bénéficient les participants du PLIE des Graves porte ses fruits. « Notre mission est d’être à l’écoute, de cerner le besoin du participant et de comprendre son projet et ses attentes. David était attiré par les secteurs de l’innovation technologique et les énergies nouvelles. Ainsi, il a été mis en relation avec deux entreprises du secteur et issues du territoire », termine Aline.

Désormais en CDI, David devrait quitter le dispositif du PLIE des Graves après un an d’accompagnement.