Eurêkapôle : un projet aux innovations multiples.

Projet Eurêkapôle

Depuis 2015, en partenariat avec l’association A.DE.L.E., la Communauté de communes de Montesquieu (CCM) travaille sur la mise en place de la clause sociale dans ses marchés publics. « Le premier marché dans lequel a été intégrée la clause concernait des travaux de voirie communautaire. Depuis, le dispositif est mis en place systématiquement dans les marchés de la CCM », indique Elisabeth Abrivat, chargée de mission clause sociale au sein de l’association A.DE.L.E.

Le projet Eurêkapôle, mené actuellement sur le territoire de la CCM, comprend la construction de deux bâtiments entièrement dédiés au développement de l’activité économique de la Technopole Bordeaux Montesquieu.

« Le projet Eurêkapôle est le projet de mandat des élus communautaires. Il renouvelle la démarche d’innovation lancée par la Technopole, il y a près de 30 ans », présente Samantha Chevrier, directrice générale adjointe des services de la CCM.

Il a pour objectif de favoriser l’innovation sur le territoire. De nouveaux services innovants dédiés au numérique y sont attendus, tels qu’un espace de coworking, un fablab, un auditorium, un musée du numérique, des bureaux et des laboratoires.

Le premier bâtiment, actuellement en construction, comportera un FabLab, nommé EurêkaFab. Sur ce marché, deux lots ont ainsi intégré le dispositif de la clause :

  1. Dans les travaux de voirie et réseaux divers, terrassements et aménagements extérieurs, réalisés par la société Colas Sud-Ouest,
  2. Dans tout ce qui concerne le gros œuvre, réalisé par la société Secma Bâtiment.

« La clause sociale permet aux personnes rencontrant des difficultés d’insertion de se positionner sur des postes générés par ce dispositif. Les habitants du territoire répondant aux critères d’éligibilité peuvent ainsi en bénéficier. Toutes les structures locales engagées dans l’insertion – telles que la Mission Locale des Graves – ont ainsi été mobilisées pour répondre aux besoins des entreprises par rapport au dispositif intégré dans le marché », détaille Elisabeth.

Ce projet articule plusieurs formes d’innovations, comme nous l’explique Samantha Chevrier : « Derrière ce projet, l’innovation est multiple. Elle est à la fois économique parce que ces bâtiments seront tournés vers les entreprises ; elle est environnementale avec la construction d’un bâtiment à énergie positive ; elle est enfin sociale et éducative. Les élus tiennent à diffuser cette culture de l’innovation et du numérique chez les jeunes du territoire. Le lien entre tous ces éléments, c’est la collaboration entre les acteurs de cet écosystème, dans lequel la CCM souhaite s’investir ».

Plus d’informations sur le projet : http://www.technopole-bordeaux-montesquieu.fr/87/eurekapole.html