En 2017, l’équipe du PLIE des Graves se présente ! (4/4)

Portrait PLIE des Graves

En 2017, chaque membre de l’équipe du PLIE se présente à vous !

Après l’équipe de mobilisation des employeurs, l’ensemble des référentes du PLIE des Graves (partie 1 et partie 2), découvrez les portraits de l’équipe administrative de l’association A.DE.L.E.
______

Mathilde Tauzin, assistante administrative

Pouvez-vous commencer par vous présenter ?

J’ai suivi dans un premier temps des études scientifiques spécialisées en biologie au lycée, puis j’ai poursuivi en faculté avant de décider de me réorienter vers un autre cursus de formation.

J’ai participé au programme « Sport emploi » (appelé aujourd’hui « Pass’sport ») qui m’a permis d’intégrer la prépa aux D.U.T. de l’I.U.T. Bordeaux Montesquieu. Cela a été un véritable tremplin pour me réorienter vers des études en gestion.

Depuis, je suis titulaire d’une Licence professionnelle en Gestion et administration du personnel. J’ai essentiellement travaillé en tant qu’assistante Ressources Humaines au sein de structures privées et publiques.

En décembre 2013, j’ai eu l’opportunité de travailler dans le domaine de l’insertion professionnelle en intégrant l’équipe d’A.DE.L.E. sur le poste d’assistante au dispositif P.L.I.E. sur le volet coordination, animation territoriale et ingénierie. L’insertion et les ressources humaines étant des fonctions qui se rejoignent, je me suis sentie à l’aise dans ce métier.

Pouvez-vous nous détailler votre métier ?

Je travaille à plein temps pour le dispositif du P.L.I.E.

Mon poste jongle entre le volet technique et administratif et le volet coordination. J’effectue à la fois un travail de veille, de contrôle et de reporting de données ainsi qu’un travail de coordination avec divers interlocuteurs dans le cadre du protocole d’accord et des conventions prestataires. Je suis essentiellement en lien avec Caroline Joandet, directrice d’A.DE.L.E, les assistantes administratives, Abda Kaci, et Nathalie Bertrand ainsi que toutes les référentes P.L.I.E. dans le cadre de mes missions.

Je visualise mon poste au centre d’une collaboration inter-partenariale principalement en interne avec les structures supports du P.L.I.E. mais aussi en externe avec certains partenaires du dispositif.

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ? Quelle est votre motivation ?

J’apprécie particulièrement mon environnement de travail. J’ai beaucoup de plaisir à échanger avec l’équipe d’A.DE.L.E. et du P.L.I.E. plus largement.

J’aime contribuer à la dynamique du dispositif et voir un sens dans mes fonctions.

Je me reconnais dans les valeurs du domaine de l’insertion qui sont à mon sens la bienveillance et l’entraide. 

______

 

Abda Kaci, assistante administrative

Pouvez-vous commencer par vous présenter ?

Après l’obtention d’un Master I en Droit social et un congé parental, une opportunité m’a conduite au sein de l’association A.DE.L.E. Cela a été un grand enthousiasme pour moi que d’intégrer cette association située au cœur d’un quartier dans lequel j’ai grandi.

Voilà maintenant près de 5 ans que j’occupe le poste d’assistante administrative au sein d’A.DE.L.E. et j’y ai gardé le même enthousiasme !

Pouvez-vous nous détailler votre métier ?

Mes missions sont ciblées sur la relation avec les entreprises. J’assiste sur le plan administratif et technique les chargées de relations-entreprises du PLIE et participe à la coordination et le suivi des actions mises en œuvre pour les participants en lien avec les chargées de missions, les employeurs et les partenaires du territoire. Outre le travail administratif, les contacts et échanges quotidiens avec ces différents interlocuteurs ont une place importante et apportent une dimension très humaine à mes missions.

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ? Quelle est votre motivation ?

Travailler au sein d’une structure qui œuvre pour l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi me motive et donne du sens à mon travail. Les missions de l’association A.DE.L.E., les contacts avec les différents collaborateurs et partenaires et surtout le travail d’équipe, sont toutes ces bonnes raisons qui me font me lever le matin.

J’ajouterai que le travail mené dans le cadre de mes missions et toutes ces relations du quotidien m’ont apporté beaucoup tant sur le plan des compétences que sur le plan humain.

________

Nathalie Anquetil, responsable du Service Emploi de la ville de Bègles

Pouvez-vous commencer par vous présenter ?

Après un parcours de direction de magasin chez Décathlon, j’ai intégré les services « ressources humaines » et formation de l’enseigne afin piloter les ouvertures de magasins à l international. Cela a duré 10 ans.

Par la suite, j’ai travaillé en tant que consultante RH dans le recrutement et la formation.

J’ai suivi une formation généraliste à l’Université ; je suis titulaire d’une maitrise d’administration économique et sociale et ‘un master BEM en management et RH.

Pouvez-vous nous détailler votre métier ?

Ma mission est d’accueillir et conseiller les habitants de la commune de Bègles sur toutes les questions relatives à l’emploi et à la formation.

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ? Quelle est votre motivation ?

Etre utile et faciliter l’emploi.

____________

Nathalie Bertrand, assistante administrative à la Communauté de Communes de Montesquieu

Pouvez-vous commencer par vous présenter ?

Je suis à la Communauté de Communes de Montesquieu depuis 2010. J’ai débuté au sein de la structure en tant qu’animatrice dans une crèche jusqu’en 2014. Depuis, j’ai été reclassée au sein du service Emploi/Solidarité.

Pouvez vous détailler votre métier ?

Je travaille au service Emploi/Solidarité de la Communauté de Communes de Montesquieu et pour le dispositif du P.L.I.E. Au quotidien, je suis en charge du standard téléphonique où j’accueille et renseigne, transmets les appels téléphoniques et prends les rendez-vous. Je suis également en charge du planning d’utilisation des ordinateurs mis à disposition du public.

Plus globalement, je dois réaliser plusieurs suivis administratifs, notamment celui du PLIE des Graves, au sein de la Communauté de Communes de Montesquieu.

Qu’est ce qu’il vous fait vous lever le matin ? Quelle est votre motivation ?

Ce que j’apprécie tout particulièrement est le contact avec le public ainsi que le travail en équipe. Me sentir utile au sein de la CCM et être force de propositions pour le service, et ce au quotidien, sont des éléments motivants et gratifiants.

________

 Caroline Joandet, Directrice d’A.DE.L.E.

IMG_4332

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pouvez-vous commencer par vous présenter ?
Nous raconter votre parcours ? D’où venez-vous ? 

Je suis titulaire d’une maitrise de Psychologie option psychologie du travail obtenue en 1984 et d’un Master Administration des Territoires et des Entreprises, spécialité Politiques d’emploi et ressources Humaines obtenu en 2011 dans le cadre de la VAE.

Une année d’étude à l’Institut d’Administration des Entreprises à Bordeaux a conforté mes connaissances en gestion.

Je me suis intéressée très tôt à la question de l’insertion des publics en difficulté et aux dispositifs s’y rapportant effectuant mes premiers stages universitaires dans une Mission locale et dans un centre AFPA.

J’ai débuté ma carrière en 1986 en qualité de responsable de stage d’insertion et j’ai progressivement été amenée à concevoir des programmes de formation et d’insertion pour des publics rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi.

Recrutée ensuite comme responsable formation d’une agence de développement économique et de formation, j’ai coordonné un Atelier de Pédagogie Personnalisée, organisé et géré différents modules de formation.

Entre 1990 et 2000, à Bègles, j’ai porté le projet de création et dirigé en temps partagé (1995/2000), deux associations, PRO.F.I.L (Promotion, Formation, Insertion Locale), organisme de formation et ARCINS Environnement Service, un atelier chantier d’insertion.

Depuis janvier 2001, je suis directrice, d’A.DE.L.E, Association pour le Développement Local et l’Emploi, dont j’ai appuyé la création à la demande des élus de la ville de Bègles.

A.DE.L.E .est la traduction des volontés politiques au plan local de lutter contre l’exclusion des publics en difficulté du territoire, par la mobilisation de dispositifs publics d’insertion, départementaux, régionaux, nationaux, européens.

Vous êtes la Directrice de l’association A.DE.L.E.
Pouvez-vous nous détailler votre feuille de route, votre mission ?

Je coordonne le Service Emploi de la ville de Bègles, le PLIE (Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi) des Graves qui couvre 14 communes, Bègles et la Communauté de Communes de Montesquieu (13 communes) et assure la gestion du groupement d’établissement BT EMPLOI, guichet unique d’insertion à Bègles.

Ma feuille de route, c’est piloter et animer des programmes d’action principalement dans le cadre du Fonds Social européen, visant l’accès à l’emploi durable de publics cumulant des freins à l’emploi. C’est aussi tendre vers un taux de sorties positives de 50 %.

Ma mission implique :

  • Des relations contractuelles avec de nombreuses institutions publiques : Commune de Bègles, Communauté de Communes de Montesquieu, Etat, Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, Conseil Départemental de Gironde, Bordeaux Métropole et divers acteurs économiques et sociaux.
  • La coordination avec de nombreux intermédiaires de l’emploi : Pôle Emploi, Pôle Territorial de Solidarité, Mission locale, Services Emploi, CCAS, clubs d’entreprises…
  • La gestion administrative, financière, le recrutement et la direction des Ressources Humaines de l’association.
  • Une ingénierie de projets en continu en adéquation avec les besoins des publics et ceux du territoire.

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ?

  • Développer de nouveaux projets pour répondre aux besoins des publics et des entreprises en associant tous les acteurs du territoire et l’équipe d’A.DE.L.E.
  • Promouvoir de nouveaux modes d’action permettant à ces publics de se remobiliser socialement et professionnellement.

Quelle est votre motivation ou votre moteur ?

Agir, innover, partager, promouvoir l’égalité hommes-femmes, lutter contre toutes formes de discrimination.

Un dernier mot à ajouter ?

Réussir l’insertion de toutes et tous nécessite un engagement individuel, partagé et enthousiaste de tous les acteurs du territoire.