Une envie de grand air après un isolement social : le témoignage de Laurence.

Témoignage - agent de valorisation des déchets

« Lorsque je suis arrivée au PLIE des Graves, j’ai tout de suite été écoutée. Doucement, mais sûrement, j’ai repris confiance en moi et repris ma vie en main », déclare Laurence.

Cette cinquantenaire motivée a repris goût à la vie réelle après des années d’isolement total. Après de nombreuses expériences professionnelles dans le passé, elle se ferme au monde : « J’ai été éducatrice spécialisée, j’ai voyagé, j’ai travaillé sur des foires et des expositions, j’ai fait des petits boulots, de l’intérim… Bref, j’ai fait beaucoup de choses lorsque j’étais plus jeune. Puis, pendant un long moment, je me suis renfermée sur moi-même. Suivie par une assistante sociale, j’ai eu un déclic, une envie de reprendre confiance et de reprendre goût à la vie », explique Laurence.

Après une période de chômage, Laurence est orientée vers le PLIE des Graves : « Lorsque nous avons commencé l’accompagnement, j’ai orienté Laurence vers l’action menée par l’INSUP qui a pour objectif d’aborder les codes de l’entreprise et de se les approprier. Cette première initiation a permis à Laurence de retrouver confiance et de s’ouvrir aux autres. Elle s’est rapidement révélée fédératrice de groupe et créatrice de lien social. Cette action l’a remotivée et lui a permis de remettre le pied à l’étrier » détaille Katia Olives référente du PLIE des Graves à l’INSUP.

De juillet à décembre 2018, elle est embauchée chez Arcins Environnement Service où elle s’occupe de l’entretien, de la propreté urbaine et des espaces verts. « J’ai passé le CACES (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) avec pour premier projet professionnel, un emploi dans la logistique. Mais la perspective de travailler en intérieur ne me plaisait pas. La seule condition que je souhaitais pour mon futur emploi c’était être en extérieur. Je voulais bouger et être au grand air. Du coup, le milieu des espaces verts m’a plu tout de suite. Après un entretien avec Arcins Environnement Service, j’ai été embauchée », explique Laurence.

En novembre 2018, une offre en contrat de professionnalisation chez Veolia est réceptionnée par le PLIE des Graves. « J’ai positionné Laurence sur cette offre. En collaboration étroite avec Arcins Environnement Service et Elodie Rumeau, chargée de relations-entreprises, nous avons été appuyées par la Maison pour Rebondir, programme destiné à faire la passerelle entre le monde de l’insertion et les filiales et entreprises partenaires de Suez », ajoute Katia Olives.

« Aujourd’hui, je suis ripeur, en alternance chez Veolia et m’apprête à passer le titre d’Agent de valorisation des déchets. Je suis la seule fille de ma formation mais je suis contente d’être arrivée là où j’en suis après mes épreuves traversées. Cette rencontre avec le PLIE m’a redonné confiance et je me dis qu’à mon âge, ce n’est pas la fin ! Je souhaite rester à mon poste encore longtemps, je suis très heureuse », termine Laurence.

Les parcours accompagnés par les référentes du PLIE des Graves sont parfois semés d’embuches et de freins sociaux. « Par cette remobilisation et ce regain de confiance retrouvés au fil de l’accompagnement, Laurence a repris goût à la vie réelle et c’est ce qui compte », conclut Katia Olives.

Bonne continuation !